« Le peuple, l'essor des nationalités (1815-1850)Démocratie: Qu'est-ce que le peuple? »

Le peuple, un concept malmené (jusqu'en 1815)

Ce que l'expression peuple souverain voulait dire originellement, c'est que désormais, ce n'étaient plus des individus (le roi, l'empereur, le dictateur) qui devaient exercer l'autorité suprême. Il devaient désormais la partager avec des citoyens organisé dans un système avec des lois, dans l'intérêt des citoyens. Cela n'avait pas d'autre sens et le peuple était, selon l'Académie française en 1694: (une) multitude d'hommes d'un mesme païs, qui vivent sous les mesmes loix.Evidemment, le "peuple" des philosophes cher aux philosophes devait embrasser tous les habitants d'un même pays.

La confusion a commencé parce que le mot avait un deuxième sens: Il se prend aussi quelquefois pour la partie la moins considerable d'entre les habitants d'une mesme ville, d'un mesme païs: les gens modestes,les tâcherons et les moins nantis, les pauvres et les opprimés.

De plus, lors de l'édition de 1768, la première définition, la seule valable pour la démocratie, a disparu du dictionnaire de l'Académie, au profit de toutes les autres, plus restrictives! Sorte de retour à l'absolutisme dans la langue? A l'aube de la Révolution française, en cette époque où la société était hiérarchisée, dans l'usage courant (et non pas celui des philosophes), le mot a fini par s'assimiler à: "tout ce qui n'est pas la noblesse et le clergé", le Tiers-Etat.

Dans l'édition de 1798, la définition réapparaît et le mot gagne une nouvelle définition: Quand on parle de ce même Peuple comme formant une nation, avant des droits et une autorité collective, on exprime sa dignité par des termes magnifiques. La grandeur, la majesté du Peuple Romain, du Peuple Anglois, du Peuple François.. Même si on sent un élan lyrique, on sent poindre le nationalisme.

Mais désormais, le nombre de sens est devenu tel que chacun utilise le mot de façon différente, au point que le dialogue est devenu impossible entre partis, gouvernants, démocrates et hommes de religion.

  Dimanche 15 Janvier 06 12:36:26, par admin   , 343 mots, Catégories: Démocratie ,

Aucun commentaire pour le moment